Comment les jeunes entreprises utilisent la dette de capital-risque

La dette de capital-risque, l’une des activités principales de la BSV, est conçue pour les jeunes entreprises en pleine croissance.

En savoir plus 

QUAND LA DETTE DE CAPITAL-RISQUE VOUS CONVIENT-ELLE?


La dette de capital-risque fait l’objet d’une vaste discussion dans les cercles de jeunes entreprises. Nous travaillons avec environ la moitié des entreprises américaines de technologie et de sciences de la vie financées par du capital-risque. Si vous êtes une jeune entreprise en croissance soutenue par du capital-risque, découvrez si la dette de capital-risque peut vous convenir.

COMMENT FONCTIONNE LA DETTE DE CAPITAL-RISQUE?


La dette de capital-risque est un prêt conçu pour les jeunes entreprises à croissance rapide soutenues par des investisseurs. Le plus souvent, elle est obtenue en même temps ou peu de temps après une émission d’actions — et elle sert habituellement à faire le pont jusqu’à la prochaine émission d’actions.

Les jeunes entreprises en bénéficient de plusieurs manières : La dette à capital-risque réduit le coût moyen du capital pour financer les activités d’exploitation d’une entreprise qui évolue rapidement ou qui dépense rapidement ses liquidités. Elle offre également une certaine souplesse, car la dette de capital-risque peut servir de coussin de trésorerie contre les problèmes opérationnels, les problèmes de financement et les besoins imprévus en capitaux.

How startups can use venture debt video

La dette de capital-risque est un moyen d’obtenir moins de capital dilutif pour la croissance. Regardez la vidéo pour découvrir comment la dette de capital-risque peut aider votre entreprise à gagner du temps, à accélérer sa croissance et à gagner en flexibilité.

La DETTE DE CAPITAL-RISQUE comparée à l’ÉMISSION D’ACTIONS


Le coût des capitaux propres fluctue considérablement dans les cycles économiques de l’économie de l’innovation, mais une chose demeure vraie : la dette de capital-risque coûte moins cher que l’émission d’actions – ceci représente un plus pour les fondateurs et les employés.

Supposons qu’une société recueille 10 millions de dollars à une évaluation de 50 millions de dollars, puis renonce à 20 % de ses capitaux propres. Il lui manque encore 2 millions de dollars pour atteindre ses objectifs.

Comparez les options :

Émission d’actions : Levez 2 millions de dollars de plus auprès d’investisseurs selon la même évaluation et renoncer à 4 % de plus en actions.

Dette de capital-risque : Obtenez 2 millions de dollars en capital-risque à 25 points de base, soit 25 % en capitaux propres (sous forme de bons de souscription), mais en offrant une forme de capital moins dilutive.

 

« Connaître l’échec est l’une des expériences les plus importantes, en particulier pour une jeune entreprise. Vous allez très certainement échouer à un moment donné. »

Ran Krauss
Chef de la direction et cofondateur d’Airobotics

LES BASES


Les emprunts à capital de risque visent à fournir de trois à neuf mois de capital supplémentaire pour soutenir les activités d’investissement, quelles que soient les fonctions essentielles nécessaires à l’atteinte des objectifs. Cet argent pourrait servir à embaucher ou à renforcer une équipe de vente, améliorer le marketing, investir dans la recherche et le développement ou acheter des biens d’équipement pour passer à l’étape de la commercialisation et commencer à se développer.

En règle générale, le ratio de la dette de capital-risque est fixé entre 20 % et 35 % du plus récent financement par émission d’actions. Le montant de la dette est fondé sur plusieurs facteurs, dont les taux de croissance de la société, le créneau des clients du syndicat d’investisseurs, le secteur, et d’autres risques de capitalisation. La BSV a remarqué que le ratio de la dette de capital-risque par rapport à l’évaluation, une mesure communément utilisée pour évaluer la solvabilité, varie constamment entre 6 % et 8 % de la dernière évaluation de la société après le cours. Ce ratio n’est pas coulé dans le béton, mais il s’agit du niveau moyen que nous rencontrons pour divers stades de l’entreprise, modèles d’affaires et secteurs.

CHOISIR LE MOMENT DE CONTRACTER UNE DETTE DE CAPITAL-RISQUE


Le fait de contracter des emprunts alors qu’une société est aux prises avec des liquidités peut sembler contre-intuitif, mais dans bien des cas, la dette peut être structurée selon une période de prélèvement prolongée, de sorte qu’il n’est pas nécessaire de la financer immédiatement. Peu importe le moment où une société peut vouloir financer le prêt, la solvabilité et le levier de négociation sont habituellement les plus élevés immédiatement après la clôture d’une émission d’actions.

L’innovation demande de l’ingéniosité et un capital considérable. Même à une époque où les liquidités sont abondantes, la dette de capital-risque est une option de financement attrayante pour les entreprises en croissance soutenues par le capital-risque qui cherchent à allonger la piste, à réduire leur coût du capital et à maintenir l’innovation florissante.

EN SAVOIR PLUS SUR LA DETTE DE CAPITAL-RISQUE?


NOUS JOINDRE

EN SAVOIR PLUS


Les sociétés mentionnées sur cette page Web sont des tiers indépendants qui n’ont aucun lien avec SVB Financial Group. L’information à propos de la dette de capital-risque qui est présentée sur cette page est de nature sommaire. Pour plus d’informations sur ce produit, veuillez communiquer avec nous.

Commençons

 

Découvrez comment la BSV amène les entrepreneurs et entrepreneuses comme vous à la prochaine étape.

Devenez client